Senef.fr : Le site des Sénégalais de France
Le site des Sénégalais de France

Après la publication du département d’état américain sur les droits de l’homme, Malick SALL déclare que le Sénégal n’a pas de leçon à recevoir

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice fait une autre lecture du rapport annuel (2020) du département d’Etat américain sur les droits de l’homme au Sénégal.

Me Malick Sall estime que le Sénégal n’a pas de leçon à recevoir d’autres pays en matière de droits de l’homme. Il s’exprimait hier, jeudi 1er avril en marge de la cérémonie de passation de service au centre de formation judiciaire où il a aussi nié les accusations de torture de Guy Marius Sagna en prison.

Le ministre de la Justice rejette les accusations de violations des droits de l’homme portées contre le Sénégal par le département d’Etat américain dans son rapport annuel (2020). Présidant hier, jeudi 1er avril la cérémonie de passation de service au centre de formation judiciaire, Me Malick Sall a déclaré que «le Sénégal n’a pas de leçon à recevoir à ce niveau».

«Nous n’avons vraiment pas honte ni de notre justice, ni de notre police, ni de notre gendarmerie», a-t-il fait savoir. Selon Me Malick Sall, le Sénégal devra plutôt mieux faire d’après le rapport. «Ce que j’ai lu du rapport, c’est plutôt que le Sénégal a largement amélioré les droits humains. C’est plutôt une appréciation positive en disant qu’on peut mieux faire parce qu’on attend toujours plus du Sénégal, c’est une référence».

Allant plus loin, Me Malick Sall estime que le Sénégal est même un «modèle pour les américains et les européens». «Ce qu’on attend du modèle, c’est qu’il fasse toujours mieux mais je vous assure que le rapport que j’ai lu, c’est plutôt positif», a déclaré Me Malick Sall.

Publié mardi dernier, le rapport du département d’Etat américain a déploré la situation des droits humains au Sénégal. Lequel rapport note des manquements quant au «respect de l’intégrité de la personne».

Sur ce, il a reproché, entre autres, au Sénégal une «privation arbitraire de vie et autres homicides illégaux ou motivés par des considérations politiques», des «tortures et autres traitements ou peines cruels, inhumains ou dégradants».

Dans le document, il est également dénoncé des «difficiles» conditions dans les prisons et des centres de détentions mais aussi des «arrestations arbitraires».

«NOTRE ADMINISTRATION PENITENTIAIRE EST EXTREMEMENT BIEN GEREE»
Revenant sur les accusations de l’activiste Guy Marius Sagna qui affirme avoir été maltraité en prison, le ministre de la Justice a déclaré qu’il n’en est rien. Mieux, Me Malick Sall tresse même des lauriers à l’administration pénitentiaire. «Je peux vous assurer que notre administration pénitentiaire est extrêmement bien gérée.

Vous avez tous remarqué que nous sommes dans une pandémie. Mais que le monde entier a salué la réaction du Sénégal et dans cette réaction, l’administration pénitentiaire a joué un rôle essentiel. Il ne vous a pas échappé que dans nos prisons, je veux dire à l’intérieur des prisons, je ne parle pas des endroits des transits, il y a eu des victimes de covid-19 partout au Sénégal sauf dans nos prisons et cela prouve que nos prisons sont managées avec efficacité», a fait savoir Me Sall.

Toutefois, a-t-il reconnu, «dans n’importe quelle administration, il se peut qu’il ait quelque part quelque chose dont on peut parler mais parler de gestion opaque, pour moi honnêtement, c’est de la mauvaise foi».

Quant aux dossiers des victimes des dernières manifestations qui ont secoué le pays, le ministre de la Justice rassure qu’ils sont tous pendants devant la justice.

«Ceux qui ont des dossiers pendant devant le tribunal, savent que les dossiers sont toujours devant le tribunal. Les engagements que l’Etat avait pris à ce niveau-là, je peux vous assurer, vous pouvez aller rencontrer les familles des victimes, elles vous confirmeront que tous les engagements ont été respectés», a affirmé Me Malick Sall

https://www.state.gov/trafficking-in-persons-report/

Mariame DJIGO

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.