Senef.fr : Le site des Sénégalais de France

Condamné à 42 mois de prison pour avoir agressé sexuellement sa compagne, il dit avoir été « marabouté »

Un homme de 27 ans était jugé mercredi 5 février pour agressions sexuelles sur son ex-compagne par le tribunal d’Avignon. Devant les juges, l’accusé a tenté de se défendre en assurant avoir été « marabouté » par la sœur de la victime. Il a été condamné à trois ans et demi de prison ferme et une obligation de soins. La victime recevra 10 000 € de dommages et intérêts.

Un homme de 27 ans a été condamné mercredi 5 février par le tribunal d’Avignon (Vaucluse) à 42 mois de prison et une injonction de soins pour avoir abusé sexuellement de sa compagne.

Le prévenu s’est défendu en prétendant avoir été « marabouté », rapporte La Provence. Le 31 janvier dernier, la victime s’était réfugiée chez sa sœur après avoir été agressée par son compagnon.

L’accusé se présente en victime
L’homme d’origine guyanaise l’aurait frappée et lui aurait imposé à deux reprises des rapports sexuels non consentis. Il aurait également insulté des policiers venus l’interpeller, selon Le Dauphiné.

Lors du procès, le prévenu s’est présenté en victime, accusant sa compagne de fausse déclaration et de tentative d’empoisonnement. Il aurait même été « marabouté » par son ex-belle sœur, le poussant à mal agir.

« Une perception préhistorique des relations homme femme »
Afin d’échapper à son emprise, la compagne de l’accusé a déménagé dans le Nord de la France avec ses trois enfants. « Il lui en veut à mort » a déclaré l’avocate de la plaignante. « Il a une perception préhistorique des relations homme femme » a plaidé de son côté l’avocat de l’homme, rappelant ses soucis psychiatriques.

Après délibération, le Guyanais a été condamné à trois ans et demi de prison ferme, dix ans de suivi sociojudiciaire et une obligation de soins, annonce Le Dauphiné. Il lui est également interdit d’entrer en contact avec son ex-compagne. Cette dernière recevra 10 000 € de dommages et intérêts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.