Senef.fr : Le site des Sénégalais de France
Le site des Sénégalais de France

Aïssata Seck lance un appel à donner aux rues des noms de combattants d’anciennes colonies

La présidente de l’association pour la mémoire des tirailleurs sénégalais, Aïssata Seck, a interpellé vendredi les maires pour qu’ils donnent à leurs rues les noms de combattants des anciennes colonies, un an après un appel d’Emmanuel Macron en ce sens.

Les noms de nos rues de France ne doivent pas nous diviser, mais nous rassembler, et nous ressembler, a-t-elle écrit dans cette lettre adressée à François Baroin, le président de l’Association des maires de France.

Il vous appartient de poursuivre cette mission, affirme Aïssata Seck, conseillère municipale à Bondy (93) de Génération.s

Pétition en ligne
Vous pouvez faire en sorte que nos rues mettent à l’honneur ces héros oubliés, et faire de cet engagement une priorité auprès des maires nouvellement élu-es, a-t-elle ajouté, soulignant qu’une pétition sur le site Change.org avait déjà recueilli près de 17 000 signatures pour exhorter les élus à donner aux rues les noms de ces combattants.

Ils s’appelaient Sei Koné, Addi Bâ, Mohamed Bel Hadj, Valentin Béhélo, ou encore Philippe Bernardino. Ces soldats venus d’Afrique, du Pacifique ou des Antilles ont tous contribué à faire de la France d’aujourd’hui une nation libre, a-t-elle rappelé.

Contactée par l’AFP, l’AMF n’était pas en mesure de réagir.

Aïssata Seck a diffusé cette lettre une année après le discours d’Emmanuel Macron lors des commémorations du 75e débarquement en Provence, à la nécropole nationale de Boulouris, à Saint-Raphaël (sud-est), où reposent 464 combattants de l’armée française.

Le président avait alors appelé les maires à honorer les combattants africains qui se sacrifièrent pour défendre une terre lointaine lors de la Seconde guerre mondiale.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.