Elections législatives au Sénégal : 2 députés de la diaspora pour la France


Les pays accueillant des ressortissants sénégalais dont le nombre est égal ou supérieur à 40.000 électeurs, comme la France, se verront affecter d’office deux députés à l’issue des prochaines législatives sénégalaises prévues le 30 juillet prochain, a fait savoir le directeur de la communication à la Direction générale des élections (DGE).

La France, située dans le département « Europe de l’Ouest, du Centre et du Nord », est seule dans ce cas, a précisé Bernard Casimir Cissé dans un entretien avec des journalistes, en marge d’une session de formation à l’intention des acteurs politiques.

Celle-ci portait sur les étapes de constitution et du dépôt des dossiers de candidature pour les prochaines législatives.

Trois députés « au plus et un député au moins’’ sont réservés à chacun de ces départements électoraux consistant en un regroupement de plusieurs pays d’accueil de ressortissants sénégalais, a indiqué M. Cissé.

« Toutefois, lorsque dans un département, un pays a au moins 40.000 électeurs inscrits, ce pays a d’office 2 députés », a précisé le directeur de la communication à la Direction générale des élections (DGE).

La France est selon M. Cissé le seul pays qui remplit ces conditions, ce qui fait que les listes en concurrence dans l’Hexagone sont soumises à l’obligation d’investir « au moins deux candidats venant de ce pays, le troisième pouvant provenir de n’importe quel autre pays du reste du département », a expliqué Bernard Casimir Cissé.

A LIRE AUSSI  Les grandes destinations du tourisme sexuel en Afrique

Les pays accueillant la diaspora sénégalaise sont divisés en huit entités dénommées « départements », comme le département Afrique du Nord (Mauritanie, Maroc, Lybie, Tunisie, Egypte) ou le département Europe de l’Ouest, du Centre et du Nord (Allemagne, Angleterre, Belgique, France, Luxembourg, Suisse, Pays Bas), a-t-il détaillé.

Le nombre de députés à l’Assemblée nationale est fixé à 165 dont 15 pour l’extérieur.

Le montant de la caution pour les élections législatives a été fixé à 15 millions de FCFA et la date limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 mai 2017 à minuit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.